Quels sont les dangers de l’été pour nos animaux ?

Les beaux jours sont arrivés, ce sont les vacances, et vous faite suivre votre compagnon dans vos aventures ?
L’été regorge de dangers pour nos animaux, c’est pourquoi je vous donne quelques conseils pour prévenir et anticiper les mauvaises surprises !

  • La chaleur

Evitez de sortir durant les heures les plus chaudes, entre 11h et 16h. Ne laissez pas non plus votre chien dans la voiture (même si c’est pour 30 minutes) . Un coup de chaud est vite arrivé et peut être mortel.

Les chiens (et les chats aussi), ne transpirent pas. En effet, le peu de glandes sudoripares qu’ils possèdent, sont situées sous leurs pattes. Chez eux, la respiration joue un rôle important. Ceci est plus marqué chez le chien que chez le chat mais c’est un moyen de refroidir leur corps quand celui-ci est trop chaud.

Faites donc attention lorsque vous voyez votre animal haleter de façon importante. La salivation, l’agitation, les muqueuses bleues sont des symptômes à prendre en considération lorsque le coup de chaleur progresse.

Pour éviter ceci, veillez à ce que votre loulou bénéficie d’un espace ombragé et aéré, de l’eau fraiche, et pourquoi pas une baignade ?

  • Les épillets

Cette mauvaise herbe s’accroche dans les poils, et progresse. Quand sa pointe arrive au niveau de la  peau, l’épillet la perfore, et continue à cheminer à l’intérieur, toujours dans le même sens. Il peut aussi profiter d’un orifice naturel pour s’introduire : oreille, nez, anus…

Si le chien farfouille au milieu d’un champ d’herbes hautes et renifle un bon coup, l’épillet rentrera directement dans le nez, sans avoir besoin de passer par l’étape de l’accrochage dans les poils. Les épillets bien secs de juin-juillet, sont plus dangereux que les épillets verts du début du printemps.

Après chaque promenade pensez à vérifiez la robe, mais aussi entre les pattes et les oreilles de votre compagnon. Des épillets non enlevés peuvent avoir comme conséquence des abcès, ou plus grave , ils peuvent par exemple, perforer les poumons lorsqu’ils cheminent dans les bronches.

  • Les piqûres en tout genre

Pas toujours facile à prévenir, il peut s’agir d’une morsure (vipère), de piqûres de guêpes, frelons voire scorpions, de méduses…

Suivant le cas, l’animal peut alors présenter une réaction plus ou moins aiguë, comme un œdème de Quinck, difficultés respiratoires, tremblements, fièvre…… Ce qui nécessitera un petit tour chez votre vétérinaire.

Il faut dans ces cas-là être le plus calme possible, éviter tout stress supplémentaire et effort à l’animal, le temps de le conduire à la consultation.

Faites également très attention aux chenilles processionnaires. Un chien atteint à la langue , s’il n’est pas soigné rapidement, risque alors la nécrose de la langue. Il sera donc dans l’impossibilité de se nourrir et risquera l’euthanasie.  Le bon réflexe est de rincer la langue et la cavité buccale avec de l’eau et de ne pas frotter. Les poils urticants pouvant se briser, libéreraient ainsi plus de toxines, aggravant l’état de l’animal.

  • Les parasites

Bien connu, c’est en été qu’ils sont les plus nombreux : puces, tiques, moustiques.

Pensez à protéger votre chien et votre chat grâce à des pipettes ou des colliers spécifiques achetés chez votre vétérinaire.
En effet ces parasites sont vecteurs de maladies graves : maladie de Lyme pour les tiques, la Leishmaniose pour les moustiques…

  • Les petits conseils en plus :

– Après des baignades dans une eau salée, veillez à bien rincer votre toutou. Le sel pouvant irriter la peau et créer des inflammations.

– Le grand vent et le sable peuvent créer des conjonctivites. Non traitées, elles peuvent s’infecter.

– Attention aux plantes et fruits toxiques : laurier rose, hortensia, raisins…

– Attention également lorsque vous utilisez des produits pour jardiner, notamment de l’anti-limace et escargot.

– Veillez à sécuriser vos fenêtres à l’étage si vous possédez un chat. Les chutes arrivent fréquemment.